• Le Musée des Arts et Traditions populaires de Wattrelos

    A toute la blogosphère...


    Continuons notre visite des musées de la Métropole Lilloise

    et poursuivons la découverte des multiples aspects

    de la belle ville de Wattrelos, voici donc : 


    L'entrée du Musée


    Ouvert depuis 1989, le musée des Arts et Traditions Populaires de Wattrelos est installé dans une ancienne ferme 
    traditionnelle picarde

    appelée aussi " cense ", datant de la fin du XIX siècle. 

    Le Musée des Arts et Traditions populaires de Wattrelos

     Ce musée fête ses vingt ans cette année et offre au visiteur un voyage dans le temps, de 1850 à 1950, avec une grande collection d'objets, disparus de nos jours, mais faisant partie du quotidien il y de cela 150 ans.

    Les différents bâtiments sont reliés entre eux et s'organisent autour d'une grande cour carrée typique.

    Loin d'être inertes ces objets sont regroupés dans des saynètes

    racontant, dans le détail la vie à la maison, au travail 

     ou durant les loisirs au XIXème siècle.

    Une aile du bâtiment est consacrée à l'habitat d'époque avec cuisine flamande et cuisine de ferme,

    une autre vous fait découvrir les métiers d'autrefois ou ceux qui se pratiquent différemment aujourd'hui.

    La troisième partie accueille des expositions temporaires

    liées aux traditions populaires. 


     Une salle de classe autrefois

    La Laiterie


    La cuisine de ferme

    La vie quotidienne dans une cuisine flamande

    Le Savetier

    Le Boucher dans sa boutique

    L'orgue de Barbarie à manivelle

    Rien à déclarer ?....

    Le Bar à bières de la région

    à consommer avec modération....

     L'ancienne ferme Dubrulle est devenue vitrine du patrimoine local depuis 1989.

    Le Musée des Arts et Traditions populaires de Wattrelos

    La cour de ferme

    Dans la cour sont exposés des machines agricoles

    et des objets qui servaient dans la ferme.

     

    Il y a encore bien d'autres  belles choses à montrer et à dire

    mais je ne veux pas lasser mes aminautes.....et la suite sera pour une prochaine fois si vous le voulez bien.


    Sources et Liens :

    http://www.ville-wattrelos.fr

    http://www.lavoixdunord.fr/

    http://images.google.com


     

    Le Musée des Arts et Traditions populaires de Wattrelos


     

    Le Musée des Arts et Traditions populaires de Wattrelos




    2 commentaires
  • La Fête des Allumoirs 

     

     

    La fête des Allumoirs : les lanternes du samedi soir

    La fête des Allumoirs  est tout ce qu'il y a de vivace encore de nos jours et l'irruption du terrible Halloween dans nos traditions populaires allait-elle balayer les gentils allumoirs ? Eh bien non, ils résistent solidement à l'envahisseur.  

     

    La Fête des Allumoirs

    La fête des allumoirs est une tradition qui remonte au milieu du XIXème siècle.

    Vieille coutume wallonne restée très vivace dans de nombreuses villes de Lille Métropole et au long de la frontière Franco-Belge.

    Dans le passé la fête des Allumoirs marquait l'arrivée de l'automne et le retour des soirées à la lumière des lampes,  

    mais surtout de la nuit qui empêchait les ouvriers du textile de travailler à la lumière naturelle. 

    C'était avant l'avènement de l'électricité, et c'était une vraie kermesse. Pensez donc, les fabriques chômaient trois jours, voire jusqu'à une semaine. Selon la tradition, ce sont les enfants des ouvriers du textile qui allaient chercher du feu (au temps où ils n'y avaient pas l'électricité) et revenaient chez eux pour éclairer leurs maisons.

    La Fête des Allumoirs

    Tous les ans, c'est aussi une fête des couleurs et des lumières, à l'approche de la nuit.

    L'ambiance est agréable, on ne se prend pas au sérieux,

    on défile en musique, on se déguise à l'occasion (ce qui est contraire à la tradition),

    et les enfants sont ravis.


    La Fête des Allumoirs

    Le grand moment, c'est le cortège.

    De ce point de vue, ça n'a d'ailleurs pas changé, si ce n'est que les lanternes prêtes à l'emploi n'existaient pas.

    Les enfants se servaient de pots en terre cuite ou utilisaient des betteraves qu'ils avaient creusées, à moins qu'il ne se fût agi de citrouilles. Sur ce dernier point cependant, tout le monde n'est pas d'accord. Il est vrai qu'on peut s'interroger : quelle taille, la citrouille ? Car même évidée, cette cucurbitacée est parfois imposante et pèse alors un poids respectable.

    Toujours est-il que, le moment venu, l'on plaçait dans les réceptacles des « carbons de fau »,

    c'est-à-dire des braises de bois de saule, ensuite saupoudrées de grains d'encens.

    La Fête des Allumoirs

    Pendant le cortège, les enfants balançaient leurs allumoirs au bout d'une corde, ce qui avait pour double effet d'entretenir le feu et de parfumer leur passage. Combien de temps pouvait tenir une betterave dans laquelle il y avait des braises, nous l'ignorons, tout comme nous ignorons si elle finissait ou non par se transformer en caramel.

    Un autre grand moment de la soirée était le retour des participants au défilé.

    La fête se poursuivait autour d'une soupe bien chaude ou d'un plat de haricots et de saucisses servi dans les cabarets : fin septembre, début octobre la nuit, il fait un peu frisquet se dira-t-on à ce sujet.


     

    Sources et liens :

    http://ecole.stex.free.fr/

    http://essai.federationgeants.fr


    J'espère que ce petit historique de cette fête traditionnelle de notre région

    vous aura intéressé et vous remercie pour votre amicale attention. 


     

    La Fête des Allumoirs


     

    La Fête des Allumoirs

     

    La Fête des Allumoirs



     

     


     

     

     

     

     



    votre commentaire
  •  

    Le verre

     

    Voici quelques objets originaux en verre

    pour ma participation au thème de ce dimanche

    pour la communauté "De bric et de Broc" - Tataray,  

    http://bricabrocamoi.over-blog.com

     

    (photos récupérées sur le web)

    Le verre

    Verre brut

    Le verre

    Bougeoir

     

    Le verre

    Bel objet bleu

    Le verre

    Un beau vitrail

    Le verre

    et un autre

    Le verre

    Deux jolis vases

    Le verre

    Le verre

    Les souliers de verre

    Le verre

    Le soleil du Musée "la Piscine" de Roubaix 

    Le verre

    Peds de verres sculptés 

    Le verre

    Des superbes ampoules décorées

    et pour finir en beauté

    Le verre

     Joli chaton dans un verre

    Le verre


    Le verre

     




    votre commentaire
  •  

    Hommage à Elvis

     

    Hommage à Elvis

     


    Il y a aujourd'hui 34 ans (16 août 1977)

    Elvis nous quittait en laissant beaucoup de fans dans la peine, mais dans nos coeurs et nos esprits, il est toujours présent...

    Hommage à Elvis

    Aucun autre artiste au monde n'a suscité autant de littérature, de fanatisme, de diffusions radiophoniques, et vendu autant de disques qu'Elvis Presley, du temps de son vivant comme depuis sa disparition.

    Sans lui, pas de rock 'n' roll, pas de rock du tout, pas de centaines de milliers d'emplois à travers le monde depuis les années 50. Sa stature légendaire est incontournable de l'histoire de la planète depuis.

    Pas seulement sa musique, mais son aura, sa beauté, son aisance et sa voix reconnaissable entre mille, ont influencé non seulement des générations de musiciens et chanteurs, mais la jeunesse du monde occidental.  

    (source : Deezer)

    J'espère que vous apprécierez cette chanson que j'aime personnellement beaucoup.


     

    Hommage à Elvis

     

    Hommage à Elvis

    Hommage à Elvis

     


    votre commentaire
  • MES COLLECTIONS

     

    MES COLLECTIONS

     

    Pour mon retour sur la blogosphère (enfin !!),

    je vous propose de m'accompagner pour une promenade

    au Musée de Plein Air de Villeneuve d'Ascq.

    http://museedepleinair-asso.org/


    Le Musée de Plein Air est né de la volonté d’une femme,

    disparue en août 2008, Monique Teneur,

    qui, durant 25 ans, s’est battue pour que ce musée existe.

     

     

    MES COLLECTIONS

     

     Situé en plein coeur du Val de Marque, ce site de 14 hectares retrace la richesse

    et la diversité de l'architecture vernaculaire des XVII, XVIII et XIXe siècles.

    L' association de sauvegarde du Patrimoine Rural et des Métiers des Régions Nord

    se consacre depuis de nombreuses années à la création de ce musée de Plein Air,

    véritable miroir de la vie rurale.

    MES COLLECTIONS

    Il regroupe 23 bâtiments sauvés de la démolition et réédifiés à titre de témoins ethnologiques.

    L’Association Monique Teneur Sauvegarde du Patrimoine Rural assure la sauvegarde

    et la valorisation de bâtiments et de savoir-faire traditionnels. 

      

    Chaumière de Killem-Lynde - XVIIIème siècle - Flandre

     MES COLLECTIONS

    Cette construction fut la première à être sauvée par l’Association.

    Elle retrouve aujourd’hui sa vocation d’origine

    avec la reconstitution d’une ancienne apothèque :

    de nombreux objets médicaux et pharmaceutiques provenant

    de la collection Bayer-Schering y sont exposés. 

    MES COLLECTIONS

    Chapelle de Sainte Marie Cappel - XIXème siècle - Flandre  

    Située sur le tracé de l’Eurostar,

    cette chapelle devait être rasée lorsqu’elle

    fut sauvée in extremis par l’Association.
     

     Fait très rare, elle a deux portes qui permettaient

    sans doute aux processions locales de la traverser. 

     MES COLLECTIONS

    Chapelle-chaumière d’Houdain - XVIème siècle - Artois

    Unique en son genre, cette chapelle-chaumière fut réédifiée en 1997. 

     

     Réplique des chaumières, elles étaient édifiées par les villageois

    avec les matériaux trouvés sur place, chaume, terre et bois.

    Jadis nombreuses en Artois... par manque d’entretien,

    elles ont malheureusement toutes disparues.

     MES COLLECTIONS

    Fournil comunal d’Hondeghem - XVIIIème siècle - Flandre

     Le four à pain "ovenkot" en flamand fut au cours des siècles

    un élément indispensable de la vie des villageois,

    avant l’apparition des boulangeries au XIXème siècle.
    Il y en avait un ou deux par village.
    C’était un lieu de convivialité 
    pour les habitants

    qui venaient y cuire leur pain.

     

    MES COLLECTIONS


     

     

     

     

    A suivre ...

     si  cela vous intéresse, je me ferai une joie

    de publier la suite dans un prochain article.

      

     

    En attendant, je vous incite bien évidemment

     à visiter le site officiel du Musée de Plein Air

      très documenté, 

     extêmement intéressant et instructif, 

     

    d'où sont extraits les textes et images de cet article.

     http://museedepleinair-asso.org/

      

    Merci pour votre attention et votre fidélité.

     

    MES COLLECTIONS 

     MES COLLECTIONS



    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique