• Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

     

     Merci à vous de bien vouloir m'accompagner pour la suite de la visite de l'intérieur de la Cathédrale Notre-Dame de la Treille et découvrir les merveilles du Patrimoine qui s'y trouvent.

     

      Le Choeur

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Partie la plus ancienne de la cathédrale, le chœur a connu plusieurs aménagements. Le dernier date de 1999.  Le sanctuaire, placé à la croisée du transept, est surélevé de cinq marches inscrites dans la base des piliers qui délimitent un espace revêtu d'un tapis de marbre de 100m2.

     

    L'Autel du Choeur 

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Un autel octogonal de bronze doré décoré d'émaux rouges, en remplacement de l’ancien autel de marbre blanc, est placé en son centre. Recouvert d'un brocart, il porte sur chacune de ses faces des aplats légèrement ondulés qui symbolisent l'eau, en rappel des origines de la vie. 

     

    Les chapelles du chœur

    Le déambulatoire du chœur ouvre sur huit chapelles. Leur originalité réside dans les mosaïques, murales et au sol, dont elles sont ornées. 

     

    La Sainte Chapelle Notre-Dame de la Treille  

      

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Achevée en 1897, la Sainte Chapelle est inspirée de la Sainte-Chapelle de Paris. Elle est fermée par une grille en fer forgé portant des enroulements de feuillages qui évoquent l'idée de la treille.

    L’allée centrale est revêtue d'une mosaïque composée de quatre tableaux qui présentent la cité de Lille dans ses différentes dimensions, « Lille catholique »« Lille littéraire et scientifique », et « Lille industriel et commercial », sur lesquelles rayonne le monogramme de Marie qui s'étend sur le tout. Elle est prolongée par une mosaïque au pied de l'autel, où vingt-huit médaillons sur fond bleu représentent la Création. Le sanctuaire comporte quatre fenêtres aveugles ornées de mosaïques et onze grandes verrières, sous des voûtes de 17 mètres de haut. 

     

    L'autel de la Sainte Chapelle

     Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    (photo Wikipédia) 

    Un piédestal placé derrière l'autel est surmonté d'un habitacle qui abrite la statue de Notre-Dame de la Treille. Il s'agit d'une statue moderne, l'originale de la statue miraculeuse de Notre-Dame de la Treille ayant été volée en juillet 1959. Sur le tombeau, trois médaillons de bronze florentin représentent le mystère de l'Incarnation en trois scènes. Le retable est surmonté d'un calvaire. Il porte deux chasses représentant le berceau de Jésus et le tombeau de Marie qui abriteraient, selon une tradition légendaire, les reliques de la crèche et du suaire de la Vierge.

     

    Chapelle de saint Joseph

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Achevée en 1908, la chapelle de saint Joseph, patron des pères de famille et des travailleurs, lui est plus particulièrement consacrée en tant que patron de l'Église universelle selon la déclaration officielle du pape Pie IX le 8 décembre 1870. 

    Inscrite dans un cadre en bois, la mosaïque murale porte en son centre une statue de saint Joseph et l'enfant Jésus. Le bas de l’autel porte les outils du charpentier dans un premier médaillon et les attributs de la royauté (la couronne, le glaive, le sceptre et le bâton de justice) dans un second. Le tabernacle circulaire porte trois médaillons illustrant les vertus théologales (la Foi,l’Espérance,la Charité). L'ensemble est surmonté d'un Christ en croix accompagné de la Vierge et de saint Jean.

     

    Chapelle de Jeanne d'Arc

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Achevée en 1901, la chapelle de Jeanne d'Arc est édifiée au cours des débats soulevés par son procès en béatification, alors qu'elle a été déclarée vénérable mais n'a pas encore été canonisée.

    Les mosaïques murales représentent les rois de France et les reines ou membres de la famille royale. Ils sont accompagnés des saints patrons de la monarchie, saint Martin et sainte Geneviève. Les tympans des arcatures portent quinze écus représentant les anciennes provinces de France. Son autel, en forme de château-fort, est en marbre rose des Pyrénées. 

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Les Trois verrières, racontent la vie de Jeanne d'Arc. Sur la mosaïque du sol, se trouve la Sainte Ampoule qui servait à oindre le front des rois lors de leur sacre, placée au centre d'un semis de fleurs de lys et de couronnes d'or sur fond blanc.

     

     Chapelle de saint Jean l'Évangéliste

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Achevée en 1901, la chapelle de saint Jean l'Évangéliste est la « chapelle des étudiants », dédiée au savoir et à l’éducation. 

    La table de marbre rouge de l'autel, recouvre le sarcophage de Sainte Plinia, jeune martyre dont on ignore tout à l'exception de son âge (18 ans), translatée des catacombes de Rome en 1847. Le retable représente le Christ enseignant aux trois âges de la vie : l'enseignement primaire, l'enseignement secondaire,et sur la porte du tabernacle, l'enseignement supérieur. L'ensemble est surmonté d'une statue de saint Jean l'Évangéliste posée sur un piédestal, derrière l'autel.

     

    La chapelle de Sainte Anne

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

     
    Achevée en 1904, la chapelle de sainte Anne, mère de la Vierge et patronne des menuisiers et des couturières, est dédiée au travail et met en scène des corporations et confréries lilloises. Soixante-dix corps de métiers sont représentés dans la chapelle, dont trente sont figurés par des saints patrons lillois : trois dans les vitraux, douze dans les mosaïques murales et quinze dans la mosaïque au sol.

    L'autel, porte une mosaïque d'émail qui représente l'arche de Noé. Au centre, sainte Anne est entourée de deux scènes également en mosaïque d'émail. La première symbolise la famille, la seconde symbolise le travail. Les quatre mosaïques murales évoquent le bâtiment, l'industrie, l'alimentation et l'habillement. La flore de la frise rappelle des catégories de métiers. Les arcatures violettes, couleur des saintes femmes, sont décorées d'une allégorie des avantages du travail.

    Les trois verrières, sont dédiées chacune à un saint patron corporatif majeur de la ville : saint Arnould, patron des brasseurs, saint Éloi, patron de l'industrie du fer et saint Nicolas, patron de l'industrie du fil. La mosaïque au sol représente quinze corporations et quatre confréries (les arbalétriers, les archers, les tireurs d'armes et les canonniers) bénies par la main de Dieu au centre de la composition.

     
    La chapelle de saint Charles le Bon
     

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Achevée en 1904, cette chapelle est dédiée à ceux qui ont fait la grandeur de la Flandre et en premier lieu à Charles le Bon, participant à la première croisade de 1096 à 1099, assassiné en 1127 et béatifié en 1882. Comme la chapelle Jeanne d'Arc, elle exprime l'attachement du peuple à ses princes et au catholicisme, au niveau régional. Sous l’autel, le rappel des croisades est figuré par la croix de Jérusalem et, au-dessus de l'autel, par le reliquaire contenant un ossement de saint Louis. 

    La mosaïque du pavé porte les 128 blasons des paroisses de l'ancienne châtellenie de Lille. Ils sont répartis en cinq groupes selon la position topographique des quartiers de la châtellenie : le Mélantois, le Ferrain, la Pévèle, les Weppes et le Carembault.

      

    La chapelle du Sacré-Cœur de Jésus
     

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Achevée en 1908, la chapelle du Sacré-Cœur de Jésus est dédiée, comme la chapelle Saint-Joseph, à l'Église universelle qui règne ici sur le monde. Sa décoration a été réalisée grâce à une souscription qui a rassemblé près de 11 500 donateurs. C'est elle qui contient le baptistère.

    La mosaïque murale, montée dans un cadre en bois, figure toutes les races et tous les âges de la vie adorant le Christ. La partie haute du panneau porte une statue du Christ roi, entourée à droite de deux prophètes, David et Isaïe, et à gauche de deux apôtres, saint Jean et saint Paul.  

     

    La chapelle de saint Pierre

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    (Photo Wikipédia)

    Achevée en 1936, elle retrace la vie de saint Pierre. Le sol porte les insignes pontificaux, la tiare et les clefs en sautoir, rappelant que cette église, honorée du titre de basilique mineure, a le privilège de faire figurer les armoiries du Vatican.

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

     

     Le Retable du Rosaire

    Le retable a été offert en 1922 à la cathédrale Notre Dame de la Treille par le comte Pierre Van der Cruisse de Waziers. Cette très belle œuvre de style gothique flamboyant doré de la fin du 19ème intègre des panneaux peints sur bois espagnols datés des 15ème et 16ème siècles. C’est la pièce la plus ancienne du mobilier de la cathédrale. Il représente la Vierge à l’Enfant trônant entourée de huit figures de saints. Le retable reprend les mystères du Rosaire popularisés par saint Dominique :

    -Les mystères joyeux, notamment la Nativité ou la présentation de Jésus au temple.
    -Les mystères douloureux comme par exemple le portement de Croix.
    -Les mystères glorieux comme la Résurrection ou le couronnement de la Vierge.

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

      

    Le grand orgue

    Au début des années 2000, la cathédrale n'est pas encore dotée d'un grand orgue à la mesure de sa dimension. En 2006, l'opportunité d'acheter le Grand Orgue de la maison de la Radio à Paris se présente, et, en 2007, il est vendu pour un euro symbolique à l'association « Un grand orgue pour Notre-Dame-de-la-Treille », créée pour la circonstance par André Dubois, organiste titulaire de la cathédrale.

    L'orgue néoclassique, pesant 41 tonnes, a été construit de 1957 à 1966. Il est doté d'une console mobile de 101 jeux, et compte environ 7 000 tuyaux ce qui en fait le 4ème plus grand de France après les trois grandes orgues parisiennes de Saint Eustache, Notre Dame et Saint Sulpice. 

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

     

    Sculpture " La Paix soit avec toi"

    En avril 2018, la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille de Lille a inauguré la sculpture « La Paix soit avec toi ! » de Nicolas Alquin, à l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918. Monseigneur Ulrich, évêque de Lille, a prononcé à cette occasion un discours puissant, une invitation à tous, croyants de toute obédience et non-croyants, à chérir et œuvrer pour la paix.

     

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    Il y a bien d'autres aspects de la Cathédrale à voir mais je n'ai pas eu l'occasion de visiter la totalité, il me faudra y retourner pour compléter cette découverte par exemple la Salle Capitulaire et la Crypte où se trouve le Centre d'Art Sacré de Lille, des lieux certainement très intéressants à voir.

     

     Notre Dame de la Treille - Lille (1)

    A Suivre prochainement, si vous le souhaitezla partie 3 sera consacrée à la découverte du Jardin de la Treille et des abords de la Cathédrale.

    Notre Dame de la Treille - Lille (1)

    Toutes les photos présentées sont personnelles, prises au cours de ma visite de la Cathédrale lors des journées du Patrimoine le 15/09/2018.

    Les informations résumées et deux photos sont extraites des textes récupérés sur

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cathédrale_Notre-Dame-de-la-Treille et 

    http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php.id_pp=59350_40

    sites très intéressants à visiter pour en savoir plus.

     

     

    Notre Dame de la Treille - Lille (2)

    « Notre Dame de la Treille - Lille (1)NOTRE DAME DE LA TREILLE - LILLE (3) - Le Jardin et le parvis - Place Gilleson »

  • Commentaires

    3
    Samedi 19 Janvier à 19:04

    Contente de me poser se soir sur ton article

    Exceptionnelle cette église 

    Tout y est si beau et grandiose 

    L'autel est remarquable 

    Les vitraux sublimes

    J'ai vraiment apprécié ce moment

    Si bien documenté 

    Bonne soirée 

    @ Bientôt 

    2
    Samedi 19 Janvier à 16:24

    bonjour Evelyne , on ne l'avait pas visité  donc je profite de tes photos 

    les autels , l'orgue et les statues et plein de belles dorures  j'aime 

    les vitraux waouh !!! les chapelles et ce retable ! 

    je me régale ++++  merci 

    gros bisous beau weekend  a+ 

      • Samedi 19 Janvier à 17:01

        Merci Bébert pour ta visite et le gentil message. En rédigeant cet article je savais que tu apprécierais car je me souviens que dans l'un de tes articles relatant ton passage à Lille tu disais que tu n'avais eu le temps de tout visiter. Alors voilà qui est fait pour cette très belle cathédrale. Bon week-end à vous deux. Amitiés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :